Pourquoi choisir notre formation ?

Nos innovations pédagogiques

Nous proposons des innovations pédagogiques à nos étudiants tout au long de leur formation, de la L3 au doctorat. 

Temps de lecture estimé : 4 min

Innovations pédagogiques de licence

Plusieurs innovations pédagogiques sont disponibles dès la L3.

L'initiation à la recherche

L'équipe pédagogique a mis en place une unité d'enseignement de recherche tuteurée. Son but est d'offrir aux étudiants une première initiation à la recherche ou à la R&D. Au cours de leur travail, les étudiants se familiarisent avec les différentes étapes de la recherche : identification de la question scientifique, recherche bibliographique, élaboration du protocole, puis collecte et traitement des données, et enfin présentation des porsters de leurs travaux lors d'une séance ouverte aux étudiants et chercheurs de Neuroschool.

Partir à l'étranger en L3

Nous encourageons également nos étudiants à commencer les stages le plus tôt possible, afin de découvrir la vie en laboratoire.

Des bourses de mobilité sortante NeuroSchool sont actuellement proposées aux étudiants de L3 Sciences de la Vie, parcours Neurosciences, pour des mobilités d’au moins 2 mois pleins dans des universités étrangères partenaires.

En savoir plus sur les mobilités de L3
© Mines Saint-Étienne
© Pim Chu on Unsplash

Projet FabLab/neuro-ingénierie

Nos étudiants en licence et en master ont actuellement l'opportunité de travailler en partenariat avec des ingénieurs de l'École des Mines de Saint-Etienne pour réaliser des projets de neuro-ingénierie.

Innovations pédagogiques du master

Le master de neurosciences proposé par Aix-Marseille Université et NeuroSchool possède quelques éléments qui le distingue au niveau des enseignements.

Le colloque scientifique

Organisé autour d’une thématique centrale, le colloque scientifique a pour objectif de balayer une question de neurosciences de manière transdisciplinaire, depuis les aspects les plus moléculaires jusqu’aux approches les plus intégratives et cognitives.

Les intervenants sont des chercheurs français et européens reconnus dans le domaine de recherche présenté.

Les étudiants de M2 préparent la rencontre grâce à des articles fournis à l’avance puis présentent les invités, préparent des questions et animent la discussion.

Le colloque dure 2-3 jours et comporte environ 12 séminaires d’une heure, généralement en langue anglaise.

Apprenez-en plus sur le symposium 2019, y compris le témoignage d’un étudiant, dans cet article.

Exemples de thématiques déjà abordées :

Prix Nobel. Auteur : Vladislav Gajic

Thèmes liés aux travaux des lauréats de prix Nobel (médecine ou chimie)

- Les empreintes neurales
- L’olfaction
- L’ARN, de l’origine du vivant à la mémoire
- Les cellules souches, du développement à la thérapie cellulaire
- La douleur
- Les virus, des ennemis et des alliés
- Coder l’espace

AMU/CNRS Nicolas Maurice (IBDM)

Divers aspects des neurosciences, conventionnels ou non

- Neurobiologie des toxicomanies
- Cellules souches neurales et plasticité chez l’adulte
- Imagerie et neurosciences
- Le vieillissement
- Traumatismes de la moelle épinière
- Neurotransmetteurs atypiques
- L’excitabilité

Anglais : réussir le TOEIC

L’anglais est devenu incontournable en sciences. Nous encourageons nos étudiants à en parfaire leur connaissance et leur pratique :

  • en leur offrant des cours de langue hebdomadaires (en M1),
  • en incluant des cours de neurosciences en anglais (en partie ou entièrement)
  • en les inscrivant à un test standardisé (TOEIC). La réussite à ce test ou à un test équivalent est indispensable pour ensuite suivre des cours dans une université non francophone.

Des cours d’anglais sont donnés chaque semaine, en petits groupes, en M1, jusqu’au test TOEIC (prévu au printemps). Les étudiants de M2 qui n’auraient pas passé ou réussi ce test sont aussi encouragés à le passer.

Une ouverture vers l'international

Il est devenu vital pour les futurs chercheurs de se confronter à des environnements variés. Nous souhaitons donc envoyer nos étudiants et enseignants dans des universités partenaires à l’étranger et accueillir les leurs en retour.

Modules d'apprentissage par problèmes (APP)

En M1, au lieu de traditionnels travaux pratiques, nous proposons douze questions transdisciplinaires de neurosciences.

Dans chacun de ces modules d’apprentissage par problèmes, les apprenants, regroupés en très petites équipes, travaillent ensemble pendant 10 jours à résoudre un problème proposé par l’enseignant, en utilisant des technologies de pointe.

Exemples de sujets de modules d’apprentissage par problèmes :

  • Troubles de la motricité : le cas de la maladie de Parkinson
  • Cerveau, métabolisme et obésité : contrôle homéostatique vs addiction à la nourriture
Deux neurones enregistrés en patch-clamp sur une tranche d’hippocampe © AMU/INSERM Sylvain Rama (UNIS)

Master Neurosciences - Apprentissages par problèmes

Les apprentissages par problèmes du master de neurosciences

Innovations pédagogiques du doctorat

En doctorat, les étudiants travaillent déjà dans un laboratoire de recherche au quotidien. Afin de répondre au mieux à leurs besoins, le programme doctoral NeuroSchool suit une devise simple :

Une pédagogie fondée sur l’implication des étudiants

Pour cela, un ensemble de possibilités sont à leur disposition :

  • des séminaires tuteurés
  • des cours spécialisés
  • de la formation clinique
  • des événements spéciaux
En savoir plus sur le programme doctoral
Avez-vous apprécié ce contenu ?
Votre avis nous intéresse

Description de la soumission d'un avis

Votre vote :
Votre avis nous intéresse
reCAPTCHA