© INSERM / Latron, Patrice

La recherche

La recherche à NeuroMarseille représente plus de 950 personnes au sein de 10 laboratoires et 71 équipes de recherches.

La recherche académique à Marseille

Afin de promouvoir l’accès à la recherche, NeuroMarseille et NeuroSchool travaillent en étroite collaboration avec 71 équipes, sur 3 campus, qui représentent la recherche académique marseillaise en neuroscience.

 

La force de la recherche marseillaise en neurosciences repose sur trois caractéristiques principales :

  • Premièrement, un éventail exceptionnellement large d’approches multi-échelles, allant des niveaux moléculaires et cellulaires aux systèmes et à la modélisation informatique en passant par les sciences du comportement et la psychologie cognitive, sur un large éventail de modèles expérimentaux, des rongeurs aux humains ;
  • Deuxièmement, des liens étroits avec les unités cliniques et la recherche translationnelle ;
  • Troisièmement, un environnement interdisciplinaire stimulant favorisant les interactions entre différents domaines de recherche, représentés par de prestigieux instituts de physique, informatique et mathématiques, ainsi que des instituts majeurs en d’autres domaines biologiques comme l’immunologie ou la biologie du développement.

 

NeuroMarseille

NeuroMarseille est un institut thématique qui réunit 71 équipes de recherche issues de 10 laboratoires, sous la tutelle d'AMU et du CNRS ou de l'Inserm.

Les instituts d'établissement

Près de 950 personnes y travaillent : chercheurs, techniciens, ingénieurs, enseignants chercheurs, personnel d'AMU, doctorants etc.

Les quatre thématiques de recherche de NeuroMarseille sont les suivantes :

  • Comment se développe le cerveau pour aboutir aux fonctions cognitives les plus élevées ?
  • Quelle est la dynamique multi-échelle des réseaux neuronaux dans le cerveau sain et malade ?
  • Comment étudier l’évolution des comportements et leurs bases neurales ?
  • Comment lutter contre les mécanismes inadaptés intervenant dans les réponses au vieillissement, aux maladies neurodégénératives et aux lésions du système nerveux?

La recherche clinique à Marseille

Avec le troisième plus grand hôpital universitaire d’Europe (Hôpital de la Timone), Marseille se distingue comme une ville où il existe un lien fort entre la formation, la recherche fondamentale et la recherche translationnelle.

 

La quasi-totalité des laboratoires de neurosciences ont notamment des partenariats institutionnels avec des départements de neurologie, bientôt fédérés sur un site unique (le campus de la Timone).

La fédération des unités de recherche fondamentale et clinique en neurosciences a déjà réussi à créer deux Fédérations hospitalières universitaires (FHU), dans le domaine de l’épilepsie (EpiNext) et des maladies neurodégénératives (DHUNE), qui visent à faire progresser la recherche révolutionnaire dans la pratique clinique. De plus, les résultats exceptionnels obtenus par les laboratoires de neurosciences ont donné lieu à plus de 80 brevets pour la mise au point de biomarqueurs, de nouveaux outils diagnostiques, thérapeutiques et d’administration de médicaments et de stratégies de réadaptation, y compris une interface homme-machine pour guérir les troubles neuropsychiatriques.

La recherche privée à Marseille

NeuroSchool développe un réseau de partenaires privés pour amorcer des rencontres entre étudiants et entrepreneurs, et favoriser les stages en R&D.

Avez-vous apprécié ce contenu ?
Votre avis nous intéresse

Description de la soumission d'un avis

Votre vote :
Votre avis nous intéresse