© Jason Leung on Unsplash
Tableau d'honneur
Publié le

Lauréats des bourses doctorales en 2020

Cinq bourses doctorales ont été attribuées suite aux 2 appels lancés au printemps dernier.

Les deux appels à candidatures lancés début 2020 par le programme doctoral de NeuroSchool ont permis d’attribuer :

  • 3 bourses doctorales de 3 ans à des étudiants de haut niveau ayant obtenu un diplôme de master dans une université étrangère.
  • 2 bourses doctorales dans le cadre d’une thèse en co-tutelle ou co-supervision entre AMU et une université étrangère.

Dans le cadre de ces appels, le programme doctoral a reçu 48 candidatures éligibles d’étudiants qui ont candidaté sur les 16 projets (9 internationaux et 7 co-tutelles) proposés par l’ensemble des laboratoires marseillais. Onze candidat.e.s ont été pré-selectionnés sur dossier et selon le classement effectué par les porteurs de projets.

Les auditions se sont tenues le vendredi 5 juin devant un jury comprenant un représentant de chaque laboratoire de NeuroMarseille. Les résultats suivants ont été obtenus à l’unanimité.

Les résultats des bourses doctorales pour étudiants internationaux

  • Gaelle Al Haddad effectuera sa thèse au LNC sous la supervision de Marieke Longcamp, sur le sujet suivant : Bigraphisme franco-arabe : études comportementales et neuroimagerie des interactions entre deux langues dans le système moteur.
  • Maya Williams effectuera sa thèse à l’INT sous la supervision de Christelle Baunez, sur le sujet suivant : Étude du réseau impliquant le noyau subthalamique dans divers aspects de la dépendance dans le rat.
  • Surbhi effectuera sa thèse à l’IBDM sous la supervision de Christophe Beclin, sur le sujet suivant : Réglage fin de la plasticité des synapses : rôle des micro-ARN.

Les résultats des bourses doctorales en co-supervision/co-tutelle

  • Guillaume Frebourg s’est vu attribuer 18 mois de financement dans le cadre du projet de co-tutelle porté par Virginie Callot (CRMBM, AMU) et Yvan Petit (ETS, Montréal) : Analyse multimodale des relations entre les altérations mécaniques, structurelles, connectives et fonctionnelles de la moelle épinière dans la myélopathie spongieuse cervicale et le syndrome du canal central. 
  • Coleen Roger s’est vu attribuer 12 mois de financement dans le cadre du projet de co-tutelle porté par Jean-Philippe Ranjeva (CRMBM, AMU) et Yu Fu (A*STAR, Singapour) : Régulation neurale de l’alimentation. Une approche translationnelle de la souris à l’homme.

Félicitations à tous les lauréat.e.s !

Avez-vous apprécié ce contenu ?
Commentaires

Un avis ?

Votre avis nous intéresse

Description de la soumission d'un avis

Votre vote :
Votre avis nous intéresse
reCAPTCHA