Ajouter au calendrier
Séminaire Séminaire tuteuré

Séminaire : la plasticité des réseaux moteurs spinaux

Le 02 octobre à 11h30 à l'IBDM.

Séminaire : modulation astrocytaire de la rythmicité neuronale par l'absorption de K+ par Remi Bos.

Pour le prochain séminaire NeuroSchool, nous avons le plaisir d’accueillir Remi Bos, chercheur CNRS à l’Institut des Neurosciences de la Timone, qui nous présentera ses recherches sur la plasticité des réseaux moteurs spinaux. Le séminaire se déroulera le 2 octobre 2020 à 11h30, dans l’amphi 12 de l’IBDM (bat B) et il est ouvert à tous dans la limite de 30 places en présentiel (port du masque obligatoire). 

Pour les étudiants en PhD, pensez à vous inscrire sur Ametice via le lien ci-dessous

S'inscrire (étudiants PhD)
Rémi Bos

Après avoir effectué un premier post-doc (2013-2016) au laboratoire Feller de l'Université de Californie à Berkeley (USA), j'ai rejoint en 2016 le laboratoire Brocard de l'Institut des Neurosciences de la Timone (INT) à Marseille (France), où j'étudie la plasticité des réseaux moteurs spinaux. J'ai été recruté comme chercheur permanent du CNRS depuis octobre 2018.

En savoir +

Inscription obligatoire pour le personnel (maximum 30 personnes)

Inscription séminaire
reCAPTCHA

Résumé

Le système nerveux central (SNC) contient deux grands types de populations cellulaires, les neurones et les cellules gliales. Alors que les cellules gliales ont longtemps été éclipsées par les neurones, leurs célèbres partenaires électriquement plus excitables, le développement de nouvelles techniques a permis de réévaluer le dialogue neurone-glie. Les astrocytes, le sous-type glial prédominant dans le SNC, sont fortement interconnectés et communiquent intimement avec les neurones pour assurer le développement, l’entretien et le fonctionnement du SNC. En particulier, ils modulent l’excitabilité neuronale en modifiant la concentration d’ions potassium (K+) dans l’environnement extracellulaire, un processus appelé absorption de K+.

Ce projet vise donc à déterminer la contribution astrocytaire dans la modulation des oscillations locomotrices spinales. La recapture du potassium (K+) par les astrocytes serait cruciale pour le fonctionnement du générateur central de patron locomoteur (CPG). Au sein du CPG, une augmentation de K+ favorise la rythmogenèse. Or l’homéostasie K+ est régulée par les astrocytes. Bien que les astrocytes traitent l’information neuronale en présentant des signaux calciques, la façon dont les neurones intègrent le signal astrocytaire est méconnue. Nous avons déterminé chez la souris comment et dans quelle mesure les astrocytes du CPG (i) ont des propriétés morpho-fonctionnelles distinctes, (ii) sont actifs durant les oscillations, et (iii) influencent la locomotion. En combinant l’imagerie calcique bi-photons, l’électrophysiologie et des outils génétiques, ce projet représente une avancée pour (i) mieux comprendre comment nous marchons et (ii) déterminer des cibles thérapeutiques des troubles moteurs.

Remi Bos

Neuro-astrocyte crosstalk in the spinal locomotor network.

Spinal astrocytes (green) trigger neuronal (red) low-frequency oscillations (blue).

Avez-vous apprécié ce contenu ?
Commentaires

Un avis ?

Votre avis nous intéresse

Description de la soumission d'un avis

Votre vote :
Votre avis nous intéresse
reCAPTCHA