Offre de stage

Oscillations corticales et écriture manuscrite

Période :   au

Le projet vise à évaluer la contribution d’oscillations corticales dans plusieurs bandes de fréquence (beta, delta et theta) au contrôle de l’écriture manuscrite.

Description

Ce projet se situe dans le champ du contrôle moteur et du langage : il vise à évaluer la contribution d’oscillations corticales dans plusieurs bandes de fréquence (beta, delta et theta) au contrôle de l’écriture manuscrite. L’écriture est un mouvement rythmique, ce qui rend cette approche très pertinente. Nous allons coupler des enregistrements par EEG et par tablette graphique pour mettre en relation l’activité cérébrale et les indices de la coordination graphomotrice (fréquence spontanée, précision etc…), dans une tâche d’écriture comprenant des conditions plus ou moins difficiles. Le stage aura lieu à Saint Charles au laboratoire de Neurosciences Cognitives, dans une équipe spécialisée dans l’écriture. Il implique une collaboration avec un chercheur de l’INS, Benjamin Morillon, qui possède une expertise unique sur du rôle des oscillations cérébrales dans la perception et le contrôle moteur, et avec une ingénieure du LNC, Anne-Sophie Dubarry, spécialiste des signaux neurophysiologiques chez l’humain.

Cette proposition fait partie d’un projet plus large soutenu par NeuroSchool, portant sur l’expertise en écriture. Dans ce projet, nous cherchons à comprendre pourquoi la biscriptualité, c’est-à-dire le fait de pratiquer couramment deux systèmes d’écriture comme le latin et l’arabe ou le chinois, favorise la coordination graphomotrice. Nous avons récemment observé que les biscripteurs sont plus performants que les monoscripteurs dans une tâche d’écriture. Ce résultat intriguant indique que la biscriptualité pourrait constituer un atout pour le contrôle graphomoteur, et l’un des objectifs à plus long terme du stage est de construire les bases pour l’étude des corrélats neurophysiologiques de cet effet.

Profil recherché

Une candidate ou un candidat intéressé par le bilinguisme et le contrôle moteur, avec de bonnes capacités d'organisation et de collaboration (projet collaboratif interlaboratoires et impliquant une doctorante Neuroschool), et ayant la volonté de s'investir à la fois dans la réflexion théorique et dans le traitement de données d'EEG (matlab). Le fait d'être biscripteur est un plus (mais pas une obligation).

Établissement d'accueil

https://lnc.univ-amu.fr/

Votre avis nous intéresse

Description de la soumission d'un avis

Votre vote :
Votre avis nous intéresse