Offre de thèse

Le déclin cognitif subjectif : réhabilitation par neurofeedback

Période :   au
Description

Le déclin cognitif subjectif (nommé Subjective Cognitive Decline, SCD) caractérise un état de plainte, sans trouble cognitif objectif traduisant un trouble de la métacognition. Ce stade est supposé précéder de plusieurs années celui de la maladie d’Alzheimer. Ce projet consiste au développement d’un protocole de réhabilitation par entrainement en neurofeedback chez le sujet SCD. Le neurofeedback est un procédé qui permet à un individu d’apprendre à modifier et à réguler son activité cérébrale. Au fur et à mesure des séances d’entrainement, le patient acquière la capacité à agir directement sur son activité cérébrale dans le but d’émettre des signaux électrophysiologiques à nouveaux stables et équilibrés et ainsi retrouver un fonctionnement cérébral harmonieux.
Ce projet se déroulera en 2 phases. 1) La phase 1 du projet consiste à étudier les perturbations du réseau fonctionnel cérébral chez les sujets SCD. Pour cela, nous utiliserons l’électroencéphalographie (EEG) qui sera enregistrée au repos et au cours d’une tâche cognitive de créativité. Les données seront analysées à l’aide d’innovations technologiques très récentes qui combinent l’analyse avancée des données de l’EEG et la science des réseaux. Les résultats permettront d’élaborer un profil spectral des sujets SCD et ainsi mettre en évidence la ou les ondes cérébrales à entrainer et les régions cérébrales à cibler et ainsi élaborer le protocole d’entrainement en neurofeedback. 2) La phase 2 correspond à l’entrainement à proprement parlé en neurofeedback en suivant le protocole alors établit au cours de la phase 1.
Ce projet ambitieux et interdisciplinaire implique des chercheurs de 2 unités de recherche (CNRS/INSERM) associées à 2 universités françaises (Aix-Marseille, Rennes). Les implications théoriques et pratiques de ce projet sont réelles, notamment par le développement d’une thérapie de réhabilitation et une meilleure compréhension du déclin cognitif subjectif d’un point de vu EEG.

Profil recherché

Formation originale en neurosciences et/ou en psychologie. Langue parlée: Français courant
Le candidat devra présenter de grandes compétences dans la prise charge du sujet humain, en particulier la personne âgée. Le travail de thèse consistera pour l’essentiel en la passation de tests cognitifs et de séances d’entrainement par neurofeedback. Ces dernières nécessitent un encadrement psychologique important.
Le candidat aura également à acquérir les outils nécessaires aux traitements des données EEG et d'analyses statistiques.

Employeur

L’équipe Réhabilitation Sensorielle et Cognitive étudie les relations qui peuvent exister entre les fonctions sensorielles et cognitives. Nous analysons les interactions et les synergies entre les processus sensoriels et cognitifs. Cela nous conduit à concevoir différents types de réhabilitation portant spécifiquement . L’équipe se compose de 9 membres permanents, 1 chercheur associé et 2 étudiants en thèse

Votre avis nous intéresse

Description de la soumission d'un avis

Votre vote :
Votre avis nous intéresse