Offre de stage

Etude en IRM fonctionnelle des « aires de la voix » chez le marmouset

Période :   au

Ce stage M2 consiste en l’acquisition et l’analyse de données IRMf cérébrales acquises chez le marmouset anesthésié pendant stimulation auditive, afin d’étudier les propriétés anatomiques et fonctionnelles des « aires de la voix » dans le cerveau du marmouset.

Description

Nos travaux récents en IRMf comparative suggèrent l’existence d’ « aires de la voix » dans le lobe temporal antérieur du cerveau humain comme dans celui du macaque : ces aires répondent préférentiellement aux vocalisations conspécifiques et les catégorisent à part des autres stimuli auditifs (Bodin, Trapeau et al, Curr Biol, 2021 ; https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/34506729/ ). Par ailleurs une unique publication (Sadagopan et al, Sci Rep, 2015; https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/26091254/ ) rapporte avoir observé des aires sensibles aux vocalisations chez le marmouset (Callitrix Jacchus, ou ouistiti), un primate du nouveau monde ayant divergé de la lignée humaine il y a environ 35 millions d’années. Cela suggère l’hypothèse d’un système de « patches vocaux » chez les primates, phylogénétiquement ancien, et ayant potentiellement servi de base à l’évolution de la perception de la parole chez nos récents ancêtres (Belin et al, Phil Trans Roy Soc B, 2020; https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/31735143/ )
Ce stage consiste à contribuer à l’acquisition de données IRM fonctionnelle – une technique non-invasive de mesure de l’activité cérébrale – chez le marmouset anesthésié pendant stimulation auditive avec une variété de sons complexes, incluant différentes catégories de vocalisations conspécifiques ; et à contribuer à l’analyse de ces données afin de tester l’hypothèse de l’existence d’aires de la voix chez le marmouset, et de caractériser ces aires de la voix du point de vue anatomique et fonctionnel afin de les comparer à celles de l’humain et du macaque.
Le stage s’inscrit dans le cadre des travaux de thèse de Manon Obliger dans l’équipe « Bases Neurales de la Communication » (BaNCo) à l’INT, et dans celui plus large du projet ERC advanced «Comparative Studies of Voice Perception in Primates » dirigé par Pascal Belin (‪Pascal Belin‬ – ‪Google Scholar‬‬‬). Il a de bonnes chances de déboucher sur au moins une publication dont le stagiaire sera co-auteur, et peut potentiellement être poursuivi par une candidature à une bourse de thèse.

Profil recherché

Le/la candidat.e sélectionné.e aura un intérêt pour les primates, une forte motivation pour la recherche en neurosciences soucieuse de leur bien-être, et de bonnes connaissances en programmation.

Établissement d'accueil

Le stage se déroulera au sein de l’équipe Bases Neurales de la Communication (https://neuralbasesofcommunication.eu/) de l’Institut de Neurosciences de la Timone (https://www.int.univ-amu.fr/) INT, au sein d’un groupe de plusieurs doctorants et postdocs travaillant sur des sujets connexes.

Votre avis nous intéresse

Description de la soumission d'un avis

Votre vote :
Votre avis nous intéresse