Offre de stage

Dynamiques neuronales du couplage audio-moteur pendant la perception de la parole et de la mélodie

Période :   au

Ce projet vise à comprendre la dynamique neuronale -et les contraintes temporelles associées- de différents processus cognitifs, afin de mieux comprendre comment ils se combinent au cours du comportement naturel.

Description

Les processus cognitifs ont besoin de temps pour se dérouler. Lors de tâches de prise de décision perceptive, chacune des différentes étapes de traitement menant à une décision impose un délai temporel, qui est globalement reflété par les temps de réaction. Depuis les années 80, de telles limitations temporelles sont connues, avec par exemple des phénomènes tels que la période réfractaire psychologique ou le clignement attentionnel reflétant la limitation d’un goulot d’étranglement du traitement sériel central (Marois et Ivanoff, 2005) – ou le fait qu’au-delà de ~15 images par seconde, nous percevons les stimuli visuels discrets comme continus.
Récemment, la dynamique naturelle de différents processus cognitifs a commencé à être établie, la perception visuelle (VanRullen, Tics 2016), l’attention spatiale (Fiebelkorn et Kastner, Tics 2019) et les processus inférentiels centraux (Wyart et al., Neuron 2012) ayant chacun leurs propres contraintes temporelles (de quelques dizaines à quelques centaines de millisecondes). Dans l’audition, la parole et la musique se déroulent naturellement à des rythmes différents, 5 vs 2 Hz, et il a été récemment démontré que ces deux rythmes reflètent des contraintes temporelles internes (Assaneo et al., Sci. Adv. 2019 ; Zalta et al., Nat. Commun. 2020).
Au cours de ce stage, le candidat sera amené à développer un paradigme permettant de comparer directement les contraintes temporelles en jeu lors de l’écoute de parole et de musique. L’objectif sera ensuite d’acquérir des enregistrements de magnétoencéphalographie (MEG) chez des humains sains, et d’étudier si -et comment- le couplage dynamique entre différentes régions – principalement auditive et motrice – est à l’origine des contraintes observées comportementalement. L’objectif global de ce projet est de comprendre la dynamique neuronale -et les contraintes temporelles associées- de différents processus cognitifs, afin de mieux comprendre comment ils se combinent au cours du comportement naturel.

Profil recherché

Intérêt pour les neurosciences cognitives.
Motivation pour programmer (Matlab, Python).

Établissement d'accueil

Notre équipe, DCP, est spécialisé dans les neurosciences humaines de l’audition. Nos recherches concernent les bases neuronales du traitement de la parole, de la musique, et l’interaction entre les systèmes moteurs et auditifs lors de ces traitements. Nos travaux sont réalisés avec un large éventail d’outils (MEG, sEEG, EEG, eye-tracking, TMS) permettant le recueil et l’analyse de données comportementales et neurales.
Notre équipe fait partie de l’Institut de Neurosciences des Systèmes, un laboratoire de recherche situé sur le campus de la Timone à Marseille qui regroupe plusieurs disciplines (neuro anatomie fonctionnelle, électrophysiologie, imagerie, neurosciences théoriques, mathématiques).
Enfin, notre équipe est intégré au sein d’un environnement scientifique plus large, étant associé à un réseau de laboratoires impliquées dans l’étude des bases neuronales du langage et de la communication (ww.ilcb.fr).

Votre avis nous intéresse

Description de la soumission d'un avis

Votre vote :
Votre avis nous intéresse