ext.
Périodes développementales critiques de l’action à long terme de l’ocytocine sur différents comportements

Sur la base de nos travaux précédents, notre hypothèse de travail est que l’ocytocine endogène joue un rôle déterminant à des stages développementaux clés, pour la mise en place du comportement alimentaire, du comportement social et des capacités d’apprentissage. Dans notre équipe, notre objectif est de déterminer ces fenêtres développementales critiques durant lesquelles un manque d’ocytocine altérera ces comportements avec un effet à long terme. En utilisant des virus et des outils pharmacogénétiques, notre objectif est de rendre les neurones ocytocinergiques silencieux afin d’inhiber transitoirement la production d’ocytocine chez des animaux sauvages, à différents stades du développement post-natal et durant une période choisie. A la suite de cette inactivation, nous évaluerons différents paramètres comportementaux, cellulaires et moléculaires que nous avons préalablement identifiés pour être modulés par l’ocytocine.

Partager l'offre sur :