m2b
Neurophysiologie de la capture fovéale d’une cible en mouvement

Malgré les délais visuomoteurs, nous sommes capables d’attraper un objet mobile là où il se trouve à l’instant où il y passe. Nos recherches visent à élucider la neurophysiologie sous-jacente à cette “synchronisation” locale qui, le plus souvent discontinue, s’instaure entre le mouvement d’un objet dans le champ visuel et son accrochage fovéal. Au cours du stage, le mastérant motivé de préparer ensuite une thèse doctorale de neurosciences, sera initié à une recherche neuro-psycho-physiologique chez le singe vigile. L’objectif est de définir les processus cérébelleux et réticulaires mis en oeuvre dans le guidage visuel dynamique de la motricité oculaire.

Partager l'offre sur :