m1
Interactions sensorielles et cognitives dans le cortex du primate non humain

Notre aptitude à détecter un stimulus dans un environnement complexe dépend de notre capacité à comparer des informations sensorielles (ce que l’on regarde) à des informations mnésiques (ce que l’on recherche). Cela nécessite l’interaction de plusieurs processus sensoriels et cognitifs (mémoire de travail, attention, prise de décision) encodés dans des aires corticales spatialement distribuées (cortex visuel, pariétal et préfrontal). Le projet dans lequel se stage s’insère vise à comprendre comment ces 3 zones corticales interagissent lors de la détection de stimuli nécessitant la comparaison de différentes sources d’informations.
La/le stagiaire apprendra à (i) entraîner des primates non humains à effectuer une tache comportementale, (ii) les rudiments de l’analyse comportementale et (iii) éventuellement de données électrophysiologiques.

Partager l'offre sur :