m1m2b
Identification et rôle des partenaires protéiques du canal PKD2L1 dans les neurones spinaux qui contactent le liquide céphalo-Rachidien.

Les neurones qui contactent le Liquide Céphalo-Rachidien (Nc-LCRs) sont une population de cellules conservées au cours de l’évolution, localisées autour du canal central le long de la moelle épinière. Leur rôle physiologique est encore peu connu mais des travaux récents chez les vertébrés inférieurs indiquent qu’ils peuvent moduler les réseaux neuronaux spinaux impliqués dans la locomotion. Les Nc-LCRs ont une morphologie très similaire à celle des neurones sensoriels olfactifs, à savoir une structure bipolaire et une dendrite qui se termine par un renflement ou ‘bud’. Cette terminaison dendritique est en contact direct avec le liquide céphalo-rachidien, ce qui laisse à penser que les Nc-LCRs pourraient ajuster l’activité locomotrice après des variations de biomarqueurs ou de flux dans le LCR. Cette hypothèse est renforcée par l’expression dans les Nc-LCRs du canal PKD2L1 (polycystic kidney disease 2-like 1, également appelé TRPP3), une protéine de la superfamille des canaux TRP (transient receptor potential) qui est sensible aux variations de pH et d’osmolarité du milieu extracellulaire.
Le canal PKD2L1 est perméable aux cations et son activation entraîne des dépolarisations suffisantes pour générer des potentiels d’action dans les Nc-LCRs. PKD2L1 a donc un rôle important dans l’excitabilité des Nc-LCRs et par conséquent dans la modulation du réseau neuronal spinal par ces neurones. Dans ce contexte et pour mieux comprendre la fonction des canaux PKD2L1 dans les Nc-LCRs, il est alors important de préciser les mécanismes sous-tendant leurs régulations. Nous proposons, qu’à l’instar d’autres canaux et récepteurs membranaires, l’activité des canaux PKD2L1 pourrait être ajustée par l’interaction au niveau de la membrane plasmique avec d’autres protéines qui restent à être identifiées dans les Nc-LCRs. Durant ce stage de Master et par une approche multidisciplinaire (histolocalisation, biochimie, électrophysiologie), l’étudiant contribuera à l’identification des partenaires moléculaires du canal PKD2L1 dans les Nc-LCRs spinaux chez la souris ainsi qu’à l’étude de leur rôle dans la régulation du canal.

Méthodes expérimentales :

• Enregistrement avec la technique du patch-clamp dans des tranches aigües de moelle épinière.
• Immunohistofluorescence et/ou hybridation in situ en fluorescence puis observation en microscopie confocale.
Co-Immunoprécipitation à partir de lysats de moelle épinière.

Partager l'offre sur :