m2a
Evaluation de la lésion Re/Rh : comparaison IRM/marquage NeuN

Le travail proposé entre dans le cadre d’une étude sur le rôle des noyaux Reuniens et rhomboïde du thalamus (Re/Rh) dans la communication entre le cortex préfrontal (CPF) et l’hippocampe (Hpc) chez le Rat. Les connexions directes et réciproques du complexe Re/Rh avec le CPF et l’Hpc en font le candidat idéal à un rôle clé de relai et de coordinateur des échanges entre ces deux structures cérébrales. Parmi les (nombreux) processus cognitifs qui pourraient dépendre de ce réseau Re/Rh-CPF-Hpc, cette étude porte sur les comportements spatiaux dirigés vers un but. Dans une première série d’expériences, nous avons réalisé une lésion du complexe Re/Rh par instillation de NMDA afin d’évaluer l’effet de celle-ci sur l’activité des cellules de lieu situées dans l’Hpc dorsal. Lors de cette opération chirurgicale, la bonne localisation et l’étendue approximative de l’injection excitotoxique sont immédiatement observées à l’aide d’un IRM anatomique petit animal (7T). Cependant, le processus lésionnel ne s’achève que 3 semaines plus tard environ, et sa forme définitive ne peut être évaluée que 3-4 mois après les enregistrements électrophysiologiques des cellules de lieu (en raison de la durée de ces derniers).

Les objectifs du travail proposé sont ainsi d’évaluer :

  1. la localisation et l’étendue de la lésion finale du complexe Re/Rh ;
  2. la localisation et l’étendue de l’hyper-signal observé en IRM à différents délais après l’instillation du NMDA ;
  3. le délai post-injection de NMDA pour lequel l’hyper-signal IRM reflète le mieux le site de l’injection et l’étendue de la lésion finale.

Les techniques mises en œuvre au cours de ce travail comprendront notamment

  • la coupe de cerveaux au cryostat (microtome) ;
  • le marquage immunohistochimique de la protéine NeuN (permettant de mettre en évidence les neurones) ;
  • le marquage histologique au violet de crésyl (coloration des neurones et cellules gliales) ;
  • et la reconstruction en 3D des lésions avec le logiciel Free-D.

Site web du laboratoire

Partager l'offre sur :