m2bext.
Effets de la menace du stéréotype sur les capacités d’équilibration, les fonctions cognitives et leur interaction

Objectifs et hypothèses
Les stéréotypes sociaux reposent sur des croyances à propos des caractéristiques (traits de personnalité, compétences, ou incompétences) que posséderaient des individus en raison de leur appartenance à un groupe. Dans le cas du vieillissement, le stéréotype négatif porte sur les performances cognitives (déclin mnésique), physiques (peur de chuter), et les performances en situation de doubles-tâches. La menace du stéréotype désigne la baisse de performance des individus lorsqu’ils peuvent craindre de confirmer un stéréotype négatif ciblant leur groupe d’appartenance.

Ce projet vise à tester les effets de menace du stéréotype et les moyens de les contrer sur les capacités d’équilibration, sur les fonctions cognitives (fonctions exécutives) et leur interaction chez des personnes âgées. Notre hypothèse est que le stéréotype négatif du vieillissement conduit ces sujets à produire des performances d’équilibration moins bonnes que leurs capacités réelles, ce qui peut être à l’origine de chute dans la vie quotidienne. L’influence du stéréotype dans le maintien de la posture et de l’équilibre chez ces sujets sera évaluée dans différents contextes posturaux de difficulté variée (au repos, en mouvement, en situation de menace de chute simulée par un système de réalité virtuelle, par exemple en situation de hauteur simulée) et en situation de doubles tâches posturo-cognitives qui nécessitent un partage des ressources attentionnelles.

Méthodes et techniques
Posturographie (accélération de la tête, stabilité posturale, stratégies), tests cognitifs, niveau d’anxiété (activité cardiaque et activité électrodermale et scores subjectifs), charge de travail.

Mots clés
Contrôle postural ; Equilibre ; Mémoire de travail ; Ressources attentionnelles ; Double-tâches ; Attente de performance ; Pression évaluative ; Estime de soi ; Menace du stéréotype »

Partager l'offre sur :