m2a
Anisotropies du Flash-lag effect : une origine corticale ?

Candidats intéressés par un projet à l’interface entre le comportemental humain, les bases neurophysiologiques et potentiellement la modélisation.

STAGE DEJA POURVU

Partager l'offre sur :