Nos étudiants aux 36 heures chrono 2018

Tiphaine Villaume (étudiante en M1 Neurosciences), Cem Karakus (étudiante en M1 Neurosciences) et Sébastien Fournier ( étudiant en Master 2 Management et Marketing des Services à l’IAE) ont formé une équipe de choc pour participer aux 36 heures chrono ! Pendant 36 heures, ils ont développé un projet d’entreprise : PODONNECT.

Les 36 heures chrono, c’est quoi ?

La 6ème édition de l’évènement a eu lieu les 21 et 22 novembre 2018 à l’Hôtel de Région Sud. Ce n’est pas moins de 230 étudiants, sélectionnés parmi plus de 500 candidatures, qui se sont réunis pour découvrir l’entreprise en l’imaginant. Leur objectif : partir d’une idée et la transformer en projet d’entreprise en 36h seulement. Une dotation totale de 8000 euros permettra de récompenser les 10 équipes déclarées gagnantes et classées par les jurys.

Voir la vidéo de présentation des 36 heures chrono

Vous n’avez pas de projet ? Vous pouvez également participer, votre groupe est alors constitué le premier jour et vous devez développer votre projet sur une thématique commune. Avec ou sans projet, votre équipe doit être constituée de 3-4 membres et être obligatoirement pluri-disciplinaire et mixte pour partager vos compétences et innover ensemble !

Tiphaine, Cem et Sébastien avaient, eux, un projet en tête : PODONNECT.  Ils ont décidé de tenter l’expérience pour se lancer un défi et avoir l’avis de professionnels.

logo-podonnect-36-heures-chrono

Leur projet : PODONNECT

Tiphaine, jeune fille pétillante et pleine d’entrain, souhaite participer aux 36 heures chrono mais l’idée lui manque. Elle en parle à ses amis et recrute alors Cem. C’est après un cours sur le système vestibulaire, un organe sensoriel barosensible (sensible aux variations de pression artérielle) situé dans l’oreille interne, qu’ils apprennent alors que, pour compenser un manque d’équilibre, nous avons tendance à espacer les jambes. Jusqu’ici rien d’extraordinaire… et puis en voyant une personne âgée tituber, ils creusent un peu plus leurs recherches et apprennent que le système vestibulaire dégénère avec l’âge, la prise de médicament ou encore les maladies neurodégénératives. Cette dégénérescence augmente le risque de perte d’équilibre et de chute chez les personnes âgées. Mais comment les aider ? Comment empêcher ces chutes menant souvent à de graves conséquences ? Comment rassurer l’entourage ?

Ils pensent d’abord à des semelles, mais le concept existe. En se creusant les méninges, ou plutôt les neurones, l’idée vient : un système permettant de prévenir les chutes en mesurant l’écartement entre les deux pieds. Podonnect est né !

Podonnect, c’est un appareil en trois sous-unités avec une unité de référence (placée sur le haut du corps) et deux sous-unités placées au niveau des pieds et permettant de mesurer la distance entre ceux-ci. L’unité centrale enregistre les angles (entre la référence et le pied opposé) et compare les données.

Comment alors mesurer un écart anormal ? C’est grâce à un calibrage, effectué par un praticien, que l’appareil va mesurer l’écartement moyen afin de pouvoir déterminer un écart trop important et ainsi détecter les problèmes d’équilibre. L’outil est surtout à visée diagnostique, afin de pouvoir anticiper les chutes ou bien détecter les boiteries.

Leur expérience aux 36 heures chrono

Pour participer aux 36 heures chrono, il manque à Tiphaine et Cem une composante essentielle : le marketing. C’est ici qu’ils font appel à Sébastien Fournier, étudiant en Master 2 Management et Marketing des Services à l’Institut d’Administration des Entreprises (IAE). Avec lui, ils forment une équipe pluridisciplinaire et peuvent participer aux 36 heures chrono !

C’est le 21 novembre au matin que l’aventure commence. C’est parti pour 36 heures d’apprentissage en accéléré ! Ils vont devoir abattre un travail énorme, qui prend parfois des années. Ils décident de ne pas s’attarder sur les détails et d’aller à l’essentiel pour avoir le temps de monter leur projet de A à Z.

equipes-36-heures-chrono

Toutes les équipes sont prêtes !

La première journée passe en un claquement de doigts ! Ils sont la seule équipe de 3 personnes, ce qui les pénalise un peu au niveau de la stratégie marketing. Sébastien souligne qu’une personne en plus en marketing n’aurait pas été de trop ! Mais ils sont soudés, se soutiennent quand d’autres groupes explosent sous la pression. Avec les différents intervenants experts et les enseignants-chercheurs, ils affinent leur projet. Ils choisissent quand même de reposer leurs cerveaux 2-3 heures pour être en forme le lendemain. Enfin, le lendemain, c’est vite dit : ils sont déjà au deuxième jour, en fait !

Leur présentation orale approche à grands pas. A l’aube de la deuxième journée, ils ont réussi à faire le plus gros du travail en présentant leur projet, leurs cibles, le marché ciblé, leur stratégie de marketing multicanale et enfin le budget, qui leur a demandé un gros investissement.

Tiphaine, Cem et Sébastien aux 36 heures chrono

Tiphaine, Cem et Sébastien aux 36 heures chrono

Dans l’après-midi du 22 novembre, ils sont plus ou moins prêts pour les 5 minutes de présentation devant un jury de 6 experts composé d’investisseurs, de professeurs, de représentants de la région Sud, ou encore des incubateurs et des banques. En 5 minutes, tout dire est compliqué, mais ils arrivent à tenir le chrono ! C’est soulagés et fiers d’eux qu’ils ressortent de la salle de présentation.

Au final, ils n’ont pas remporté de prix mais, pour Tiphaine, tout le monde a gagné car l’expérience acquise dans ces quelques heures de leur vie est énorme ! Cem et Tiphaine ont notamment beaucoup appris sur l’établissement d’une société, l’étude du marché et de la concurrence, etc. Ils se sont familiarisés avec des notions jusqu’alors inconnues. Tous les trois ne reviennent toujours pas du travail qu’ils ont accompli… Ils l’ont fait et ont de quoi être dignes.

Et si Podonnect voyait le jour ?

Ce n’est pas encore d’actualité. Aucun d’entre eux ne pense continuer dans une voie entrepreneuriale, même s’ils ne ferment pas les portes à la naissance de ce projet. Si un jour ils souhaitent reprendre le projet, ils savent du moins à quoi s’attendre et connaissent quelques-unes des étapes de la création d’entreprise.

Vous avez une âme d’entrepreneur ? ou vous avez envie de vous mettre au défi ? N’hésitez pas à participer à l’édition 2019 ! Pour plus d’informations, cliquez-ici.

Partager l'article sur :

Articles connexes