Débouchés

Travail en entreprise Auteur : Rawpixel.com

Quoi faire après le master?

Le pôle d’excellence en neurosciences de l’aire marseillaise constitue un support recherche pour le master (plus d’une cinquantaine d’équipes de recherche).

Par ailleurs, une quinzaine de sociétés privées (locales ou régionales) participe au master, ce qui favorise le lien avec le milieu socio-professionnel notamment pour des stages de recherche en entreprise.

La formation ouvre avant tout à des emplois de cadres, notamment en recherche et développement :

  • chercheurs,
  • enseignants et enseignants-chercheurs,
  • attachés de recherche clinique,
  • ingénieurs,
  • cadres technico-commerciaux,
  • chargés de communication,
  • chefs de projet…

Les débouchés se situent dans des secteurs variés :

  • recherche publique
  • éducation, serious games, e-santé
  • centres de soins, de réadaptation
  • industrie (pharmaceutique…)
  • centres de recherche privés
  • associations caritatives
  • activités physiques et sportives
  • robotique et intelligence artificielle…

Chaque année, l’Observatoire de la vie étudiante (OVE) mène une enquête pour savoir ce que sont devenus les diplômés, 30 mois après l’obtention de leur master:

  • entre 28,1% et 45,5% des répondants poursuivaient en thèse
  • entre 16,0% et 24,1% étaient des médecins
  • entre 7,1% et 13,8% recherchaient un emploi.

8 mois plus tard, que sont devenus les diplômés 2017 ?

En mars 2018, l’OVE a repris contact avec les 38 diplômés 2017 du master de neurosciences au sujet de leur insertion professionnelle 8 mois après avoir obtenu leur diplôme. Trente-quatre personnes ont répondu au questionnaire détaillé sur l’emploi et la poursuite d’études. Voici les informations qui en sont ressorties.

Parmi les 34 répondants, 13 diplômés sont en doctorat de neurosciences (12 en France et 1 à l’étranger), 2 en doctorat de médecine, 1 est en recherche d’emploi et 11 ont choisi de faire une formation complémentaire. Voici quelques exemples de formations préparées :

D’autres diplômés ont fait le choix d’entrer directement sur le marché du travail. Ils travaillent principalement en R&D, et santé/social. Ils sont également présents dans l’enseignement et la formation, ou encore l’informatique. Ils occupent désormais des postes de neurologue, professeur, moniteur-éducateur, développeur ou encore ingénieure d’application scientifique.

Comment ont-ils eu accès à leurs emplois actuels ?

Le top 3 des moyens d’accès à l’emploi pour nos diplômés est :

  • le stage de master (52%)
  • les concours de la fonction publique (28%)
  • leur réseau relationnel (20%)

Quels types de contrats ont-ils obtenus ?

Ils sont majoritairement en contrat spécifique lié au doctorat ou en CDD. Néanmoins l’on retrouve quelques CDI et fonctionnaires.

Articles connexes